Bateau en cale sèche et plaine enneigée

Axes de recherche

La programmation scientifique de l’INQ a été élaborée par plus de 150 chercheurs et représentants de divers organismes et peuples autochtones au cours de la dernière année. Des centaines d’heures de travail, de préparation, et de discussions ont été nécessaires. Cette programmation est le fruit d’un effort de concertation unique et de grande ampleur. Vous pouvez dès maintenant consulter le document.

Consultez ce document:

 

Axe 1

Sociétés et cultures

Pour améliorer la connaissance des enjeux liés aux sociétés et aux cultures du Québec nordique, cet axe s’attarde tant aux différents modèles de développement qu’aux patrimoines, aux identités, aux territorialités, aux savoirs, aux milieux de vie et à la gouvernance. Cet axe valorise aussi la planification des programmes de recherche, le respect des protocoles éthiques en milieu autochtone et la décolonisation de la recherche.

La codirection de cet axe est assurée par les professeurs Daniel Chartier et Thierry Rodon

Axe 2

Santé

Selon des thèmes et priorités définis par les populations nordiques et une approche en partenariat, cet axe approfondit autant la recherche sur les maladies que sur celles mettant l’accent sur la résilience, l’adaptation et les aspects positifs de la santé. La recherche interventionnelle, sur le plan tant clinique que populationnelle, est axée
sur la recherche de solutions optimales et de meilleures pratiques pour améliorer la santé des populations nordiques et réduire les iniquités en matière de santé.

La codirection de cet axe est assurée par les professeures Mélanie Lemire et Cathy Vaillancourt (par intérim).

Axe 3

Fonctionnement des écosystèmes et protection de l'environnement

Les écosystèmes des hautes latitudes nordiques subissent l’effet combiné du développement socioéconomique accéléré, de la forte croissance démographique et du réchauffement climatique. Afin de préserver la sécurité alimentaire et le bien-être des habitants du Nord, cet axe évaluera les conséquences des pressions exercées sur les écosystèmes marins, terrestres et d’eau douce. L’axe explore le réchauffement, la fonte, l’eau douce, la sécurité alimentaire et l’effet de serre, avec un accent sur le milieu côtier.

La codirection de cet axe est assurée par le professeur Philippe Archambault et la professeure Esther Lévesque.

Axe 4

Infrastructures et technologies

Le développement du Nord du Québec requiert la mise au point de nouvelles technologies et d’infrastructures adaptées à un environnement difficile, au climat froid, aux populations éloignées et à la fonte du pergélisol. Afin de répondre aux besoins des communautés nordiques, cet axe explore le déploiement rapide des moyens de télécommunication, le développement des technologies environnementales assurant la protection de l’eau potable des communautés nordiques, la mise au point d’infrastructures adaptées à un environnement difficile, de même que la valorisation et la gestion des déchets dans une optique de santé et de développement durable.

La codirection de cet axe est assurée par les professeurs Louis-César Pasquier et Abdellah Chehri.

Axe 5

Ressources naturelles

Les écosystèmes nordiques recensent des ressources naturelles forestières, minérales, hydroélectriques et éoliennes considérables. Cet axe aborde la valeur économique des ressources naturelles tout en tenant compte de la grande fragilité des écosystèmes nordiques face aux changements climatiques et à l’impact des activités humaines. Dans le respect des aspirations des communautés nordiques, il décrit la surexploitation, vise l’acceptabilité sociale et favorise les retombées locales des activités économiques. Par l’optimisation et la planification, cet axe développe des outils pour assurer l’exploitation durable des ressources stratégiques du Nord.

La codirection de cet axe est assurée par la professeure Annie Desrochers et le professeur René Therrien.

©2022 Institut nordique du Québec, tous droits réservés.