COVID-19

Situation de la COVID-19 dans les régions nordiques du Québec

L’INQ suit de près les directives émises par le gouvernement du Québec et les mesures mises en place dans les régions administratives du Nord dans le contexte de la COVID-19. Ces directives et mesures ont un impact direct sur les travaux de recherche se déroulant sur ce territoire.

Dans le mesure du possible, nous tenterons de vous tenir informé des dernières nouvelles – qui peuvent avoir un impact sur vos travaux de recherche.

Le gouvernement du Québec demande à l’ensemble des citoyens d’éviter autant que possible de se déplacer d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre.

 

À l’heure actuelle, l’accès aux territoires des Terres-Cries-de-la-Baie-James et Nunavik n'est pas permis.

Entretemps, des contrôles sont réalisés dans l'objectif de limiter les entrées et sorties dans ces territoires. Les seuls déplacements autorisés vers ces régions sont ceux jugés essentiels, soit pour des fins humanitaires, pour travailler ou exercer une profession dans un milieu de travail dont les activités n’ont pas été suspendues ou pour obtenir des soins ou services de santé nécessaires.

Les policiers peuvent être présents aux entrées et sorties de ces régions et territoires. Afin de valider la pertinence des déplacements d’une personne, les policiers peuvent lui demander de fournir certaines pièces justificatives, notamment une preuve de résidence, un permis de conduire ou un document fourni par un employeur. Bien sûr, les policiers peuvent toujours utiliser leur pouvoir discrétionnaire pour prendre une décision.

 

Nunavik

En raison du degré élevé de vulnérabilité des communautés du Nunavik, des mesures sont en place pour réduire le risque d’introduction du virus dans la région. Tous les voyageurs entrant au Nunavik doivent se soumettre à une quarantaine de 14 jours avant ou après leur arrivée. Ils doivent également se soumettre à un questionnaire avant l’embarquement à l’aéroport. De plus, un dépistage de la COVID-19 à l’intention de tous les voyageurs est en implantation graduelle. Le test de dépistage est fait à l’aéroport, avant l’embarquement, ainsi que 7 jours après l’arrivée dans la région.

Dans un communiqué clair en date du 23 juin,  les principales organisations régionales du Nunavik ont annoncé l'assouplissement progressif des mesures liées à la COVID-19. Si vous devez vous rendre au Nunavik depuis le Sud, veuillez suivre les instructions suivantes émises par La régie regionale de la santé et des services sociaux du Nunavik 

L’administration régionale Kativik (ARK) informe ses citoyens concernant la COVID-19 :

À partir du lundi 8 juin, les Nunavimmiut pourront se rendre d'une communauté du Nunavik à l'autre par avion, l'interdiction de voyager sur les vols réguliers en provenance de l'extérieur du Nunavik restant en vigueur. Les voyages en provenance du Sud resteront limités aux voyageurs essentiels, médicaux et humanitaires. Communiqué

La régie régionale de la santé et des services sociaux est aussi proactive .

 

Eeyou Istchee Baie-James

Eeyou Istchee (région 18) est actuellement une région indemne de COVID-19. Une intervention forte est nécessaire pour maintenir la protection de la population de la région, compte tenu de ce succès à ce jour, du degré élevé de vulnérabilité de la région et de sa population, et de la capacité de ses services de santé.

Toutes les personnes entrant dans une des 9 communautés d’Eeyou Istchee doivent rester en isolement pendant au moins 14 jours à leur arrivée avant de pouvoir circuler dans la communauté. Il leur est également fortement recommandé de subir un test de dépistage de la COVID-19 dans leur région d'origine dans les 72 heures précédant leur départ et d'obtenir un résultat négatif avant de voyager.

 

Le Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie-James informe également ses citoyens. Voici l’adresse à consulter :

https://www.creehealth.org/fr/le-service-de-sant%C3%A9-des-terres-cries-de-la-baie-james

 

Le gouvernement de la Nation Cri travaille étroitement avec le Conseil cri de la santé. Les renseignements peuvent être consultés à l’adresse suivante :

https://www.cngov.ca/fr/covid-19/

 

Côte-Nord et Saguenay Lac-Saint-Jean

À la demande de la Cellule stratégique de la Nation innue, l'Institut Tshakapesh assure un soutien à l'harmonisation des actions de communication des communautés innues dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. C'est pourquoi l'Institut Tshakapesh a regroupé les initiatives et les outils des communautés, des gouvernements et des instances des Premières Nations. Pour toutes informations, veuillez consulter le site à l’adresse : https://infocovid19.tshakapesh.ca/

 

Pour la nation naskapie de Kawawachikamach, des informations sont disponibles sur la page Facebook à l’adresse suivante.

https://www.facebook.com/pg/Kawawachikamach/posts/

Mise à jour - 28 avril 2020: Les chefs innus ne veulent pas d'un déconfinement précipité 

 

LA RECHERCHE SUR LE TERRITOIRE NORDIQUE

L’INQ s’en remet aux directives du gouvernement et des universités concernant les déplacements sur le territoire nordique et la recherche.

Veuillez consulter les sites des universités suivantes pour lesquelles des mesures ont été mises en place :

  • Les étudiants-chercheurs de l’ÉTS auront accès à leurs laboratoires et à leurs espaces de travail pour poursuivre leurs travaux, suivant le retour des activités du secteur de la recherche sur le campus depuis le 4 mai dernier.
  • À l’instar de l’ensemble des établissements universitaires au Québec, l’INRS travaille à organiser la réouverture graduelle de ses activités de recherche en laboratoire et sur le terrain
  • Toute recherche effectuée sur le campus de McGill University nécessitera l'approbation préalable du doyen correspondant.
  • Consultez les consignes pour la reprise graduelle des activités à Polytechnique Montréal
  • L’Université Concordia ouvre ses laboratoires de recherche par étapes
  • La reprise de la recherche en présentiel poursuit à Université de Montréal
  • Les activités de recherche ont été rétablies à Université de Sherbrooke
  • Personnel pourra accéder aux campus de l’UQAR seulement pour les activités nécessitant une présence obligatoire.
  • Le gouvernement du Québec autorise la reprise progressive des activités de recherche à l’Université Laval nécessitant des infrastructures physiques telles que laboratoire ou terrain d’expérimentation.

     

    ANNONCE IMPORTANTE - PARTENAIRES

    22 juin 2020: Le Centre d'études nordiques (CEN) annonce qu'aucune réservation aux stations de recherche du CEN ne sera possible jusqu'à nouvel ordre.

    En réponse à la situation exceptionnelle de la pandémie à la COVID-19 et selon les directives du Gouvernement du Québec et de l'Université Laval, aucune réservation aux stations de recherche du Centre d’études nordiques (CEN) ne sera possible jusqu’à nouvel ordre. Veuillez noter que la réouverture des stations du CEN se fera en fonction de l’évolution des mesures de déconfinement de la recherche mises en place par les autorités régionales du Nunavik. Ultimement, la réouverture de nos stations de recherche au Nunavik s’opèrera au cas par cas en appliquant les consignes et procédures d’approbations qui nous seront communiquées en temps et lieu. Lorsque nous connaîtrons ces consignes et procédures, nous vous informerons.

    Nous vous remercions pour votre compréhension et collaboration.

    La direction du Centre d'Études Nordiques (CEN)

     

     

       

      ©2020 Institut nordique du Québec, tous droits réservés.