Webinaire 23 | Jeunesse éternelle? Une impasse pour la glace de mer arctique et un appel pour la conservation d’écosystèmes uniques de l’extrême-Arctique canadien

au

Résumé de la présentation :

Les changements climatiques de l’Antropocène affectent l’Arctique plus que toutes les autres régions du monde. Le déclin de la glace de mer et la transition vers un couvert de glace saisonnier constituent et génèrent des bouleversements majeurs pour l’écosystème et les communautés du Nord. L’aire marine protégée de Tuvajiuittuq, établie par le gouvernement du Canada et ses partnenaires du Nord en 2019, est la région où l’on retrouve la glace la plus âgée et la plus épaisse de l’océan Arctique. Tuvajuittuq, qui signifie l’endroit où la glace ne fond jamais en Inuktitut, est une région unique tant par la confluence des grands courants océaniques de la dérive transpolaire et de la gyre de Beaufort, que de la présence de l’écosystème unique de glace de mer pluriannuelle. Cette présentation offre un survol des résultats et découvertes récentes du programme multidisciplinaire MAP (Multidisiciplinary Arctic Program)-Last Ice dans Tuvaijuittuq, et examine les conséquences des changements climatiques sur l’écosystème marin et pour les actions concertées de conservation dans l’Arctique.


Biographie de la conférencière :

Christine Michel est chercheuse au Ministère des Pêches et Océans, Canada. Elle spécialisée en océanographie polaire et étudie les processus qui influencent la production primaire et le cycle du carbone de l’océan Arctique. Sa recherche cible le rôle de la glace de mer et l’impact des changements climatiques sur l’écosytème marin d l’Arctique. Christine dirige le programme scientifique de l’aire marine protégée de Tuvaijuittuq, au nord de l’ïle d’Ellesmere.


Collaborateurs :

inq_qo_dfo

©2023 Institut nordique du Québec, tous droits réservés.